Arabesque$ Agrandir l'image

« Arabesque$. Enquête sur le rôle des États-Unis dans les révoltes arabes »

Neuf

Si vraiment les Etats-Unis ont soutenu le « printemps arabe » pour aider « la démocratie », comment se fait-il que cette lutte n’ait touché aucune des monarchies pétrolières ? Pourquoi les dirigeants de ces cyberactivistes égyptiens voulaient-ils absolument cacher qu’ils avaient été formés par un théoricien US nommé Gene Sharp, un des principaux stratèges de la politique impériale des Etats-Unis, déjà impliqué dans de nombreux renversements de gouvernements « gênants » ? Parce qu’ils savaient que la rue les aurait immédiatement rejetés ? Tant de questions cruciales pour nous citoyens, et jamais posées dans les médias ! Non seulement Ahmed Bensaada pose les bonnes questions, mais il y répond. Son enquête minutieuse part de la question centrale : d’où viennent les dollars ?

Plus de détails

15,00 €

Résumé

« En politique, rien n’arrive par accident », disait Franklin Roosevelt, président des Etats-Unis. Pourtant, les médias ont présenté les révoltes arabes comme des mouvements entièrement spontanés. Oui, les peuples arabes avaient toutes les raisons d’être en colère. Mais le chercheur Ahmed Bensaada révèle aujourd’hui l’implication du gouvernement US qui a travaillé dans l’ombre pour que le changement politique soit à l’avantage des Etats-Unis. S’appuyant sur de nombreuses sources et une analyse minutieuse des câbles Wikileaks, Bensaada montre que, dans chaque pays, des militants prometteurs ont été discrètement financés et encadrés par des organismes US « d’exportation » de la démocratie, aidés des géants du Net Facebook, Google, YouTube et Twitter. Comme lors des révolutions colorées en Europe de l’Est et au Caucase, ces activistes ont été formés sur base des théories du politologue Gene Sharp, et cela bien avant que les manifestations n’éclatent.

Fiche technique

Date de parution 22 septembre 2015
Edition Investig'Action
Nombre de pages 280
Auteur Ahmed Bensaada
ISBN 978-2930-827025