|

17 novembre 2011

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

COMMUNIQUE DE PRESSE. Notre collaborateur Bahar Kimyongür auteur du livre « Syriana, la conquête continue » paru dans la série « Informez-vous » des éditions Investig’action et Couleur Livres s’apprêtait à se rendre ce samedi en Syrie pour nous ramener une information de première main concernant les troubles qui ensanglantent ce pays

 



A cette occasion, il devait notamment visiter les villes sinistrées par les violences telles que Homs, Hama et Deraa, rencontrer le président de la république arabe syrienne M. Bachar El-Assad et le Cheikh Badreddine Hassoune, grand mufti de la République dont le fils Saria a été tué par des terroristes en octobre dernier ainsi que des dissidents luttant pour la démocratisation de la Syrie mais opposés à toute ingérence étrangère.


Ce matin, Bahar Kimyongür s’est rendu à la commune de Bruxelles pour rechercher son nouveau passeport. Mais au guichet, on lui a signifié que son passeport a été bloqué au Ministère des affaires étrangères.


Il passera toute la journée au bout du téléphone pour connaître le motif de cette entrave à sa liberté de circulation. Au final, il apprend que l’émission de son passeport a été court-circuitée par le Parquet fédéral.


Cette nouvelle tracasserie administrative vient s’ajouter aux nombreux déboires judiciaires qu’il a connus en raison de ses engagements politiques.


Depuis 11 ans, Bahar Kimyongür est recherché par les autorités turques via Interpol pour avoir chahuté le ministre des affaires étrangères de l’époque, M. Ismail Cem dans l’enceinte du Parlement européen.


En 2006, il avait été arrêté sur le sol néerlandais sur base de ce signalement Interpol. Après 68 jours de détention préventive, les juges de ce pays l’ont libéré étant donné la vacuité du dossier pénal turc.


Parallèlement au mandat d’arrêt émis par Ankara, la justice belge l’a inlassablement poursuivi en vertu de la loi antiterroriste de 2004.


En décembre 2009, Kimyongür a cependant été acquitté par la Cour d’appel de Bruxelles de tous les faits qui lui étaient reprochés, arguant que ses activités politiques relevaient de la liberté d’expression garantie par la Constitution.


Deux ans après son acquittement, notre ami Bahar n’est manifestement toujours pas au bout de ses peines.


Entre-temps, c’est notre liberté d’information qui en est entravée. On se plaignait de la censure imposée par le régime syrien à la presse internationale. A présent, ce sont les autorités judiciaires belges qui, indirectement, pratiquent la censure.


Une aubaine pour Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) dont chaque parole est prise pour argent comptant par l’ensemble des groupes de presse et des chancelleries atlantistes.


Une aubaine aussi pour le régime d’Ankara qui, grâce aux pressions qu’elle exerce sur ses opposants, peut poursuivre sa guerre contre la Syrie en toute quiétude.


Haut de la page - Accueil

Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée info decodee info decodee
Investig'Action - Journal de l'Afrique
info decodee

1953 : massacre à la Nation

Emmanuel Blanchard

François Hollande a reconnu le 17 octobre dernier le massacre d’Algériens le 17 octobre 1961. Mais (...)

Le Venezuela menacé

Luis Britto García

Le Venezuela est actuellement menacé. L’Empire états-unien vit en effet de la prédation des (...)

La guerre saoudienne contre le Yémen et l’alliance des opportunistes

Hamdan Al Damiri

Depuis une semaine se déroule devant nos yeux une guerre destructrice menée par l’Arabie saoudite (...)

La conquête de l’Afrique par AFRICOM (vidéo)

Mikael Doulson - Aziz Salmon Fall

Interview d’Aziz Salmone Fall, membre fondateur du Groupe de Recherche et d’Initiative pour la (...)

Le danger des Accords de Partenariat Economique entre l’UE et l’Afrique (vidéo)

Guy Marius Sagna - Mikael Doulson

Interview du militant sénégalais Guy Marius Sagna qui expose le piège des Accords de Partenariat (...)

Charlie ou pas Charlie ? La préface du nouveau livre de Michel Collon

Michel Collon

Etre ou ne pas être ? « Je suis Charlie », proclame une foule immense à Paris. « Je ne suis pas (...)

Attentat du Bardo à Tunis : Le terrorisme, meilleur ennemi de l’impérialisme

Guillaume Suing

« Tout ce qui existe dans l’Univers, disait le philosophe grec Démocrite, est le fruit du hasard (...)

Sauvegardez l’unité de la Grande Bretagne et cassez l’unité de la Grande Russie

Samir Amin

En comparant le référendum écossaise et le conflit qui oppose la Russie et l’Ukraine, on ne peut (...)

What should we do regarding the « post Charlie » national unity ?

Saïd Bouamama - Alex Anfruns

In 2010, Saïd Bouamama co-writed the book « Fuck France » with Saidou from the ZEP group. After (...)