|

5 novembre 2012

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Après l’assassinat par les terroristes du cinéaste Bassam Mohieddine al-Hussein, le monde du cinéma syrien perd un grand acteur : le Palestinien Mohammed Ahmed Rafea

 

Chaque année, durant le mois du Ramadan, le monde arabe avait les yeux rivés sur l’une de ses séries fétiches : Bab el Hara.

Bab el Hara, littéralement « La Porte du Quartier », décrivait le mode de vie des Damascènes à l’époque de la domination coloniale française et la lutte du peuple syrien pour son indépendance.

Parmi les vedettes de la série, il y avait le jeune Mohamed Ahmed Rafea, qui campait de rôle d’Ibrahim.

Mohamed Rafea est l’un de ces innombrables de Palestiniens fiers de vivre dans un pays dont le gouvernement a toujours fait de la cause palestinienne sa raison d’être.

Le 15 mai 2011, jour de la commémoration de la Nakba, la Grande catastrophe du peuple palestinien, l’un de ses cousins a été assassiné devant ses yeux par les soldats israéliens sur les collines du Golan.

Mohamed Rafea est l’un de ces innombrables intellectuels patriotes syriens qui comme le poète Adonis ou l’acteur Zouhair Abdelkarim ont très vite compris que les revendications populaires légitimes du peuple syrien ont été instrumentalisées et détournées par les pires ennemis de la Syrie.

 « Tous les dirigeants arabes nous ont trahis. Le seul qui a toujours défendu la Palestine est le gouvernement syrien » avait récemment déclaré Mohamed Rafea devant la caméra d’une journaliste britannique.

Ses opinions avaient fait de lui la bête noire de l’opposition radicale syrienne.

Vendredi dernier, Mohammed Rafea a été froidement assassiné par une brigade terroriste de l’Armée soi-disant syrienne soi-disant libre (ASL) devant son domicile à Damas sous l’accusation d’être un milicien pro-gouvernemental (chabbiha).

Pour l’ASL, l’accusation d’appartenir aux chabbiha est devenu le prétexte idéal pour liquider tous les Syriens qui ne sont pas de son bord.

Le martyre de Mohammed Rafea et de tous les Syriens patriotes, c’est tout bénef pour Israël, les USA, la France, la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar.

C’est aussi une claque à la figure des dirigeants opportunistes palestiniens, de Khaled Mechaal, zélateur du régime d’Erdogan, d’Ismaël Haniyeh, courtisan de l’émir du Qatar et de Mahmoud Abbas qui vient de renoncer publiquement au droit au retour de millions de Palestiniens chassés de leur terre.
 
Le 4 novembre 2012
Bahar Kimyongur
(auteur de Syriana, la conquête continue, Ed. Investig’Action & Couleur Livres, 2011 et porte-parole du Comité contre l’ingérence en Syrie - CIS)


Haut de la page - Accueil

Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée info decodee info decodee
Investig'Action - Journal de l'Afrique
info decodee

Equateur et Venezuela : unité face au putschisme

Alex Anfruns - Tarik Bouafia

Récemment, trois monopoles de l’information latino-américains ont pris cette sage décision : que (...)

Michel Collon : Aidez à développer Investig’Action ! (vidéo 3 min)

Investig’Action

La bataille de l’info a besoin de vous. Pour contrer les médiamensonges et les manipulations, je (...)

Aziz Salmone Fall : « La jeunesse africaine doit lutter contre le néocolonialisme intellectuel »

Olivier A. Ndenkop - Aziz Salmone Fall

Coordonnateur de la campagne internationale Justice pour Thomas Sankara (CIJS), membre influent (...)

La lettre de Tsipras aux Allemands

Alexis Tsipras

Qu’on partage ou non le point de vue ici exprimé sur "l’idée d’une Europe Unie Démocratique" il (...)

Le Journal de Notre Amérique n°5

Alex Anfruns - Tarik Bouafia

Durant les derniers mois, de nombreuses délégations d’hommes politiques se sont bousculées pour (...)

Le Journal de l’Afrique 12 : Au secours, le Sud-Soudan se meurt !

Carlos Siélenou & Olivier A. Ndenkop

En ce milieu de l’année 2015, l’actualité africaine est dominée par les attentats terroristes qui (...)

"Travailleurs détachés, l’Union Européenne contre les travailleurs !"

Geoffrey

"Les « travailleurs détachés » sont de plus en plus nombreux en France. En Europe, ils seraient (...)

Le Venezuela en ligne de mire

Alí Rodríguez Araque

Depuis 1999, quand Hugo Chavez s’est présenté à la Présidence du Venezuela, s’est mise en mouvement (...)

Combattre « L’Etat Islamique » n’est pas la priorité d’Israël

Nicola Nasser

Défiant le consensus selon lequel la guerre contre l’Etat Islamique (EI, ou Daech, en arabe) (...)

Le décret d’Obama et la « menace inhabituelle » du Venezuela

Juan Francia

Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, une super puissance est apparue sur la planète, que (...)