|

5 novembre 2012

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Après l’assassinat par les terroristes du cinéaste Bassam Mohieddine al-Hussein, le monde du cinéma syrien perd un grand acteur : le Palestinien Mohammed Ahmed Rafea

 

Chaque année, durant le mois du Ramadan, le monde arabe avait les yeux rivés sur l’une de ses séries fétiches : Bab el Hara.

Bab el Hara, littéralement « La Porte du Quartier », décrivait le mode de vie des Damascènes à l’époque de la domination coloniale française et la lutte du peuple syrien pour son indépendance.

Parmi les vedettes de la série, il y avait le jeune Mohamed Ahmed Rafea, qui campait de rôle d’Ibrahim.

Mohamed Rafea est l’un de ces innombrables de Palestiniens fiers de vivre dans un pays dont le gouvernement a toujours fait de la cause palestinienne sa raison d’être.

Le 15 mai 2011, jour de la commémoration de la Nakba, la Grande catastrophe du peuple palestinien, l’un de ses cousins a été assassiné devant ses yeux par les soldats israéliens sur les collines du Golan.

Mohamed Rafea est l’un de ces innombrables intellectuels patriotes syriens qui comme le poète Adonis ou l’acteur Zouhair Abdelkarim ont très vite compris que les revendications populaires légitimes du peuple syrien ont été instrumentalisées et détournées par les pires ennemis de la Syrie.

 « Tous les dirigeants arabes nous ont trahis. Le seul qui a toujours défendu la Palestine est le gouvernement syrien » avait récemment déclaré Mohamed Rafea devant la caméra d’une journaliste britannique.

Ses opinions avaient fait de lui la bête noire de l’opposition radicale syrienne.

Vendredi dernier, Mohammed Rafea a été froidement assassiné par une brigade terroriste de l’Armée soi-disant syrienne soi-disant libre (ASL) devant son domicile à Damas sous l’accusation d’être un milicien pro-gouvernemental (chabbiha).

Pour l’ASL, l’accusation d’appartenir aux chabbiha est devenu le prétexte idéal pour liquider tous les Syriens qui ne sont pas de son bord.

Le martyre de Mohammed Rafea et de tous les Syriens patriotes, c’est tout bénef pour Israël, les USA, la France, la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar.

C’est aussi une claque à la figure des dirigeants opportunistes palestiniens, de Khaled Mechaal, zélateur du régime d’Erdogan, d’Ismaël Haniyeh, courtisan de l’émir du Qatar et de Mahmoud Abbas qui vient de renoncer publiquement au droit au retour de millions de Palestiniens chassés de leur terre.
 
Le 4 novembre 2012
Bahar Kimyongur
(auteur de Syriana, la conquête continue, Ed. Investig’Action & Couleur Livres, 2011 et porte-parole du Comité contre l’ingérence en Syrie - CIS)


Haut de la page - Accueil

Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée info decodee info decodee
Investig'Action - Journal de l'Afrique
info decodee

Quelques réflexions sur la guerre en cours

Ibn Taoufik

Il faut absolument tordre le coup à toutes ces séries d’assertions indignées qui veulent que (...)

Pour le droit à l’insolence

Eric Fassin

À l’heure où la France célèbre le droit au blasphème, il est pour le moins paradoxal de devoir (...)

Francophonie : la trahison de Dakar

Jean Claude de L’Estrac

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a une nouvelle Secrétaire générale depuis (...)

Journal de l’Afrique N°006

Carlos Siélenou et Michel Collon

Durant toute l’année 2014, le Journal de l’Afrique vous a permis de percer le voile dissimulateur (...)

Les premiers fruits amers de l’unité nationale : Guerres, peurs, humiliations, mises sous surveillance

Saïd Bouamama

La grande manifestation « Je suis Charlie » a été célébrée par l’ensemble de nos médias, par le (...)

Une autre civilisation s’impose

Saïd Bouamama

« Mission civilisatrice », disaient-ils, et nous avons eu les enfumages en Algérie, le massacre à (...)

Charlie Hebdo : chercher à comprendre pour éviter les pièges

Grégoire Lalieu

Quel rapport entre la découverte du pétrole, le rire de Nasser, la guerre d’Algérie, la révolte (...)

L’attentat contre Charlie Hebdo : l’occultation politique et médiatique des causes, des conséquences et des enjeux

Saïd Bouamama

L’attentat contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo marquera notre histoire contemporaine. (...)

Avec Jihad made in USA, Investig’Action se lance dans les e-books !

Investig’Action

Outre l’édition papier de notre nouveau livre Jihad made in USA, nous sommes très heureux de vous (...)

Deux conceptions de l’antiracisme : le paternalisme ou la révolte ?

Saïd Bouamama

La performance de l’artiste sud-africain Brett Bailley intitulée Exhibit B est l’objet depuis (...)