envoyer l'article par mail envoyer par mail | Partager

18 février 2013

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Comme le montre bien l'article qui suit, les pays africains sont largement dépendants de l'étranger du point de vue commercial. Leur route pour la souveraineté économique est donc encore longue. Elle est aussi pleine d'embûches, ainsi que nous le rappellent les interventions occidentales en Côte d'Ivoire, en Libye et au Mali... (IGA)

 

 


Sur les 48 États de l’Afrique subsaharienne, 33 sont dans le rouge. Balance commerciale négative. Ils importent plus que ce qu’ils exportent. C’est ce qui ressort de l’atlas publié par le magazine Africa24 qui, pays par pays, dresse un tableau de l’Afrique 2012. On a là un bon indicateur de l’état de dépendance de bon nombre de pays africains.

 

La République démocratique du Congo, par exemple, "champion" toute catégorie : elle importe neuf fois plus qu’elle n’exporte, et l’ardoise (le déficit commercial) se chiffre à plus de 76 milliards d’euros. Seize autres États, dont le Sénégal, la Gambie, l’Éthiopie, le Kenya, le Burundi, l’Ouganda et le Rwanda sont dans le cas d’une balance commerciale où les importations pèsent plus du double des exportations. Cela laisse peu de marge de manœuvre pour les capacités "d’appropriation" nationales et autres crécelles dont on affuble aujourd’hui l’idéal d’autodétermination, principe fondateur du concert des nations.

 

Prise en bloc, l’Afrique subsaharienne affiche un déficit commercial de quelque dix milliards d’euros (à comparer avec les quelque 33 milliards d’euros versés en 2010 au titre "d’aides" au développement : près d’un tiers pour se payer des marchandises importées des pays "donateurs" ?). L’Afrique du Nord, printemps arabe ou non, ce n’est guère mieux : déficit commercial de près de 9 milliards d’euros avec, comme "champions" ici, l’Egypte (déficit de 20 milliards d’euros) et le Maroc (moins 15 milliards). Place Tahir, il reste du boulot...

 

 

« Guide économique 2013 du continent », Africa24, n°8, novembre 2012/janvier 2013, 197 pages, 6,2 euros.

 

Source : Gresea

 



 



>> Retrouvez sur notre shop !


Haut de la page - Accueil

Investig'Action - Michelcollon.info l'info d�cod�e Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée
Investig'Action - Journal de l'Afrique
Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée

Le Golem est catholique !

Rudi Barnet

Monsieur Evans est un malin ! Présentateur à « Channel 4 » d’une émission intitulée « The Dead Famous (...)

Verrons-nous des « ruines en cendres » durant le Sommet de la CELAC ?

Iroel Sánchez

Iroel Sánchez analyse les manœuvres médiatiques de Washington contre Cuba, dans le contexte de la (...)

Manipulation d’images et guerre psychologique au Venezuela (et sur le net)

Misión verdad

En Ukraine, en Egypte, au Chili, et depuis peu au Venezuela. L’apparente « liberté d’information » (...)

Comment la plupart des journalistes occidentaux ont cessé d’appuyer la démocratie en Amérique latine

Thierry Deronne

Le 7 mars 2014, la nouvelle présidente du Chili Michelle Bachelet a été on ne peut plus claire (...)

Le professeur Gilbert Achcar : une vision caricaturale de la Syrie

Bahar Kimyongür

Dans un article publié du 23 février sur le site du quotidien libanais francophone « L’Orient-Le (...)

Vive les émeutiers réacs à l’est, mais à bas les manifs populaires chez nous !

Floréal

Jusqu’ici, quand un million de personnes manifestait à Paris pour défendre les retraites, notre (...)

La Crimée est russe et Mayotte est française. Où est le problème ?

Wongo

Quand on parle des « deux poids deux mesures »...

L’histoire cachée des FEMEN

Olivier Pechter

Cette enquête, qui aurait pu s’appeler « le poids des mots, le choc des photos » raconte (...)

Une quarantaine de femmes bloquées à la douane du Caire

Skan Triki

Une quarantaine de femmes sont bloquées à l’aéroport du Caire par les autorités égyptiennes, depuis (...)

VENEZUELA : Tentative de coup d´état en direct et sur place

Jean Araud

Face aux évènements qui secouent notre planète, quand il s´agit de l´expression des peuples, il est (...)