|

26 novembre 2012

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Lorsque que j'ai vu la photo d’Omar*, qui est mort un mois avant de fêter son premier anniversaire, le 15 novembre à Gaza, suite aux brûlures dues à l'incendie provoqué par un shrapnel qui a frappé sa maison, je n’ai pas pu retenir mes larmes… Je suis triste, révoltée et frustrée à cause de mon impuissance face à ce crime qui, avant d'être un crime contre les Palestiniens, est un crime contre l'humanité, et c'est exactement ce que la plupart des gens à travers le monde n'ont pas compris !


Avant d’être palestiniens, arabes et musulmans, les habitants de Gaza, sont, avant tout, des êtres humains. Ce n’est pas le judaïsme qui attaque l'islam ! C’est un gouvernement, une armée qui tue des civils, des innocents afin d’achever le nettoyage ethnique qu’il a commencé il y a 60 ans.


Il faut faire la différence entre le peuple juif et le gouvernement d’Israël, entre le judaïsme et le sionisme. Les sionistes se servent de la religion afin de masquer leurs véritables buts… La majorité des juifs condamne le gouvernement israélien pour un crime non seulement contre les Palestiniens mais pour un crime contre l'humanité. Les juifs n’acceptent pas qu’on tue des innocents au nom de leur religion (cf. cette vidéo).



Et si les Sionistes ont choisi comme « visage », une religion – le judaïsme, plutôt qu'une partie politique quelconque –, c’est dans le seul et unique but de diviser, séparer l'humanité afin de prendre le contrôle de la Palestine et de ses ressources. Quelle est « la chose » qui peut à la fois, toucher le plus de personnes et devenir leur principale cause pour laquelle elles sont prêtes à mourir ? La cause qui peut rassembler le plus d’hommes possible sur terre est la religion. Et la chose pour laquelle tous les religieux sont prêts à perdre leurs vies est… Dieu ! La religion en tant qu’institution a été créée dans le but de contrôler les masses et justifier les guerres.


Toutes les batailles ont été justifiées parce qu’elles étaient faites « au nom de Dieu ». Les religions avaient également un autre but, c’était de se diviser en trois monothéismes (judaïsme, christianisme et islam) qui allaient être en « guerre éternelle » afin qu’une seule dépasse les deux autres en devenant la seule, la vraie et la plus juste des religions. C’est le même scénario partout, en Iraq, en ex-Yougoslavie, en Afrique et même en Europe. On utilise « la guerre saint » comme une arme afin de manipuler les masses, ancrer la haine et l’envie de vengeance. On va les opposer et les mettre les uns contre les autres afin qu’ils dépensent une grande partie de leur énergie à se tuer entre religions et entre peuples. Et si depuis des siècles on leurs fait croire que les religions se « détestent » au point de se faire des guerres en permanence, ce n’est pas par hasard ! C’est tout simplement pour divertir les gens afin de les éloigner du vrai coupable…


Je veux terminer avec une citation d'un grand homme, un homme grâce auquel l'humanité a fait un pas en avant :

« L'obscurité ne peut pas chasser l'obscurité : seule la lumière peut faire cela. La haine ne peut pas chasser la haine : seul l'amour peut faire cela. »

Martin Luther King


 
 
 
*Voir la photo d'Omar, ainsi que d'autres photos, sur le site Chronique de Palestine.


Email reçu de B. P., internaute de 30 ans, bulgare résidant en Suisse.


Source : michelcollon.info





>> Retrouvez sur notre shop !


Haut de la page - Accueil

Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée info decodee info decodee
Investig'Action - Journal de l'Afrique
info decodee

Les premiers fruits amers de l’unité nationale : Guerres, peurs, humiliations, mises sous surveillance

Saïd Bouamama

La grande manifestation « Je suis Charlie » a été célébrée par l’ensemble de nos médias, par le (...)

Une autre civilisation s’impose

Saïd Bouamama

« Mission civilisatrice », disaient-ils, et nous avons eu les enfumages en Algérie, le massacre à (...)

Charlie Hebdo : chercher à comprendre pour éviter les pièges

Grégoire Lalieu

Quel rapport entre la découverte du pétrole, le rire de Nasser, la guerre d’Algérie, la révolte (...)

L’attentat contre Charlie Hebdo : l’occultation politique et médiatique des causes, des conséquences et des enjeux

Saïd Bouamama

L’attentat contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo marquera notre histoire contemporaine. (...)

Avec Jihad made in USA, Investig’Action se lance dans les e-books !

Investig’Action

Outre l’édition papier de notre nouveau livre Jihad made in USA, nous sommes très heureux de vous (...)

Deux conceptions de l’antiracisme : le paternalisme ou la révolte ?

Saïd Bouamama

La performance de l’artiste sud-africain Brett Bailley intitulée Exhibit B est l’objet depuis (...)

Michel Collon présente Jihad made in USA, le nouveau livre d’Investig’Action (vidéo)

Michel Collon - Grégoire Lalieu

Que se passe-t-il vraiment en Syrie et en Egypte ? Quel rôle jouent Arabie Saoudite, Qatar, (...)

Réfugiés

Elsa Grigaut

« Nous sommes encore vivants, nous avons de l’espoir. Vous qui avez le Droit, aidez nous à avoir (...)

Avoir 20 ans dans les quartiers populaires : mépris de « classe » et humiliation de « race »

Saïd Bouamama

Le mi-mandat de François Hollande a été l’occasion d’une émission télévisée avec le président de la (...)

Les manipulations médiatiques sur les poilus lors de la commémoration de l’armistice

Saïd Bouamama

Le centenaire du déclenchement de la première guerre mondiale a donné une dimension particulière (...)