Le 12 octobre dernier, le peuple bolivien a été appelé à s’exprimer sur l’avenir du pays andin dans une tournée électorale historique. Pour la troisième fois consécutive, le candidat indigène du Mouvement au Socialisme (MAS), Juan Evo Morales Ayma, a remporté la victoire au premier tour, avec un score de 60%. Le peuple a choisi : la Bolivie continuera son (...)

Bolivie


Evo Morales en route pour un troisième mandat

Les élections du 12 octobre prochain devraient voir sans surprise la réélection du président sortant, Evo Morales Ayma, avec une large avance sur son opposant principal, l’homme d’affaires Samuel Doria Medina, le Capriles bolivien, soutenu par l’élite conservatrice et les Etats-Unis. Pourtant, rien ne prédestinait ce cultivateur de coca à un tel (...)

Bolivie - Nationalisation


Evo Morales prudent face à certaines ONG

L’an dernier, le gouvernement bolivien a expulsé du pays deux organisations d’aide au développement. Atteinte à la démocratie ou vrai problème ?

Bolivie


Evo Morales : « Nous prenons 82% aux multinationales. Avant, c’était l’inverse ! »

À l’occasion de la visite en France, les 12 et 13 mars passés, d’Evo Morales, président de la Bolivie, l’hebdomadaire français L’Humanité Dimanche s’est entretenu avec lui. L’occasion pour l’un des emblématiques chefs d’État de gauche du continent latino-américain de parler de révolution citoyenne, de conquêtes sociales, d’émancipation de la tutelle (...)

ALBA - amérindiens - Bolivie - Evo Morales


Quatorze questions et réponses sur REPSOL YPF qui n’apparaissent pas dans les médias

Le 16 avril, la présidente argentine Cristina Kirchner décidait de nationaliser partiellement la compagnie pétrolière YPF en expropriant notamment la compagnie espagnole REPSOL. Bien qu’approuvée par une large majorité du Congrès argentin, cette décision a soulevé de vives critiques au niveau international chez les défenseurs du capitalisme néolibéral. (...)

Argentine - Bolivie - Cristina Kirchner - Karel De Gucht - Nationalisation - Pétrole


Bolibye : un même pays ?

La Bolivie et la Libye, deux pays quasiment aux antipodes. Et pourtant... ont-ils quelque chose en commun ? Sont-ils victimes d’un même jeu impérialiste ? Bien sûr, dans le cas de la Bolivie, on ne pourrait pas avoir recours aux missiles de l’OTAN : il serait difficile d’inventer un génocide comme casus belli, étant donné que personne n’est mort (...)

Bolivie - Evo Morales - Mouammar Kadhafi


Investig'Action - Michelcollon.info l'info décodée info decodee info decodee
Investig'Action - Journal de l'Afrique
info decodee

Lettre au Peuple des Etats-Unis : Le Venezuela n’est pas une menace

Nicolas Maduro Moros

Nous sommes le peuple de Simón Bolívar, nous croyons à la paix et au respect envers toutes les (...)

Sauvegardez l’unité de la Grande Bretagne et cassez l’unité de la Grande Russie

Samir Amin

En comparant le référendum écossaise et le conflit qui oppose la Russie et l’Ukraine, on ne peut (...)

L’Edito du Journal de Notre Amérique n°2

Michel Collon - Alex Anfruns

Des quatre coins du monde, vous réservez depuis un mois un accueil très chaleureux à notre nouveau (...)

Editoriale del “Diario de Nuestra América”

Michel Collon - Alex Anfruns

Siamo felici e orgogliosi di presentare il primo numero del “Diario de Nuestra América”. (...)

What should we do regarding the « post Charlie » national unity ?

Saïd Bouamama

In 2010, Saïd Bouamama co-writed the book « Fuck France » with Saidou from the ZEP group. After (...)

Lezioni dell’ALBA per l’Africa

Saïd Bouamama

Il 14 dicembre 2014, l’« Alleanza bolivariana per i popoli del nostro America-Trattato di (...)

« Lo spirito dell’11 gennaio » o le guerre francesi all’ombra di Charlie

Saïd Bouamama

La conferenza stampa di François Hollande del 5 febbraio 2015 è stata l’occasione per il (...)

Ukraine and the Media-Lies. How not to be manipulated

Michel Collon

Writer and specialist in foreign-politics Michel Collon, puts a light on the strategies and (...)